C’est qui Séverine ?

C’est qui Séverine ? C’est moi !!!!

Je suis une femme qui aime depuis toute petite, la nature… J’étais jusqu’à ce que je rencontre le brain gym et la kinésiologie, une grande émotive qui dépensait beaucoup d’énergie pour se blinder et ne rien montrer.

Petite fille, j’étais curieuse de ce qui m’entourait. Mes sens de l’observation et de l’écoute m’amenaient souvent à être la confidente, la personne qu’on venait voir pour être réconforté et pour moi c’était normal.

J’ai suivi  des études d’économie et de comptabilité car j’avais besoin de concret. Je me suis plu dans ce milieu de travail mais la dimension humaine n’était pas aussi présente que je le souhaitais. J’ai alors eu la chance d’avoir une proposition pour former des adultes à la comptabilité. J’étais ravie de pouvoir transmettre ma passion pour le jeu des chiffres. Les premiers cours n’étaient pas une réussite, les personnes étaient stressées de venir à mon cours. Pour moi, c’était inconcevable, j’ai cherché comment je pouvais les aider et j’ai découvert le Brain Gym. Je me suis formée, je l’ai mis en place dans mes formations et là super, les personnes étaient plus détendues et accédaient plus facilement à leur potentiel (bon, je ne dis pas qu’ils aimaient jouer avec les chiffres autant que moi, mais c’était un début !).

Je pouvais observer le résultat du Brain Gym chez mes grands élèves et mes collègues de formations mais moi il m’a fallu attendre une petite dizaine de journées de formations pour voir les changements. Je me rappelle très bien à quelle formation j’ai lâché une couche de ma carapace, je le ressentais mais j’étais incapable de mettre des mots dessus. Céline Sorin ma formatrice m’a dit : tu n’as pas besoin de mettre des mots dessus, laisse faire. Je suis passée de 2 à 3h de sommeil à 5 à 6h en 1 mois, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Mes migraines, mes douleurs qui descendaient du dos au talon, envolées !

J’ai continué mes formations avec les cours de kinésiologie et quand je suis arrivée à moitié du parcours, j’ai choisi d’en faire une reconversion professionnelle (et personnelle).

Aujourd’hui, je continue de me former. La découverte de moi-même et des autres est toujours au rendez-vous.